Télé-crochet (Agenda ironique janvier)

Bonsoir à vous ! Un peu plus d’écriture en ce moment car je respecte mon propre adage « pour écrire plus, il faut écrire tout court ». Alors, cette fois-ci, je me suis fixé un nouveau défi auquel je n’avais pas participé depuis longtemps avec des contraintes de consigne et de temps ! Parfait pour me donner un petit coup de pied au biiip ! C’est mais bien sûr l’Agenda ironique ! En ce mois de janvier, il est hébergé chez Lyssamara. Il s’agissait de commencer par « tandis que les autres demeuraient silencieux, il se mit à aller et venir, fouillant dans tous les tiroirs », incorporer les mots étendre / galet / ange / sicaire / céphéide / se revancher / revif et glisser « je m’attache très facilement ». Si vous voulez participer, je vous invite à tout lire du fonctionnement ici. Voici ma contribution, je ne sais pas si tout y est, mais en tout cas, je me suis bien amusée 😉 ! Bonne lecture !

Tandis que les autres demeuraient silencieux, il se mit à aller et venir, fouillant dans tous les tiroirs.

— Mais enfin, où est-elle passée ?

— Mhm… quoi donc mon ange ? marmotta Céphéide, exécutant un énième ouvrage au crochet, maîtrisant autant l’art de la causette que celui de la chaînette.

— Eh bien ! Ma vertu ! s’exclama Sicaire, sidéré et excédé devant l’évidente absence de celle-ci et l’ignorance de celle-là.

— Oh, la dernière fois que je l’ai aperçue, il m’a semblé la voir dans les chaussettes, suggéra Céphéide, habituée aux humeurs de son compagnon, ainsi qu’à ses oublis vertueux, tel un cercle se répétant à l’infini.

Le fourre-tout littéraire