Bonjour à toi, qui viens me lire en ce beau dimanche tout gris ! Une publication un peu hybride car aujourd’hui, je vais faire un point sur ce qui passe de mon côté en écriture après des mois en dents de scie sur le blog et (libérer) délivrer le dernier texte écrit pour l’atelier de ma ville de mardi soir prochain. Et pour l’occasion, j’ai décidé de m’attaquer à du lourd, du très lourd, attention, premier indice, c’est un auteur de fables qui étanche les soifs, deuxième indice, c’est un auteur qui aurait fait la paire avec Manon des Sources… Je te le donne en mille, aujourd’hui, je me fais plaisir et je parodie la célèbre fable du Corbeau et du Renard. Je me suis amusée à l’écrire, j’espère que tu le seras tout autant, à la lire ! (Scrolle tout en bas si tu veux passer directement dans ma version 2021 du Corniaud et du Roublard).

Alors côté écriture, où en suis-je donc ? Dans une nébuleuse de projets à vrai dire. You hou, y a quelqu’un ? C’est parti pour les giboulées de projets de mars !

One. Mon recueil de nouvelles est bouclé. Pour la deuxième fois. Au départ, il s’intitulait Histoires à lire debout. Mais ça, c’était avant. Avant mon coup de folie et mon coup de pioche dedans. Le recueil s’appelle maintenant Breaking News, et comporte 24 nouvelles, 24 moments de vie, 24 heures d’une journée. Avec un copyright, je l’ai renvoyé à une nouvelle salve de maisons d’édition (pas trop car apparemment, ce n’est pas la meilleure période pour envoyer ses manuscrits, avec le confinement, tout le monde s’est mis à l’écriture ! Mazette, personne ne veut se mettre à la poterie dans ce pays ?)

Two, ma pièce de théâtre continue elle aussi son petit bout de chemin. (Si tu veux l’acheter, MP-moi, j’offre une dédicace et un apéritif dinatoire virtuel sur Zoom à la Saint-Glinglin !) J’en profite pour te remercier, toi qui l’as achetée, toi qui l’as déjà lue et qui gentiment fais des retours sympathiques et presque véridiques ah ah !

Three, je suis revenue sur Short-Edition et ai mis en compétition le texte « Qu’est-ce que t’es belle » pour le prix du très très (ultra) court. Si tu n’as pas grand-chose à faire en ce dimanche, n’hésite pas à aller jeter un œil et m’filer un coup de pouce LIKE 🙂 pour voter ou t’inscrire pour proposer tes textes et te constituer une communauté de lecteurs !

Four, (à prononcer fooor) je continue les ateliers en ligne de ma ville et ceux mensuels, proposés par Aleph Ecriture pour sa revue L’Inventoire. Les consignes ne sont pas toujours faciles, mais stimulent la créativité (exemple ici). Le point fort, la communauté est sympa, les textes sont courts (1500 signes max), on découvre des auteurs talentueux et les meilleurs textes paraissent dans la revue chaque mois. Bref, un challenge très porteur, que je t’invite à venir découvrir, je crois que les inscriptions sont toujours possibles…

And five, deux histoires pour enfants ont été confiées aux mains de deux amis talentueux (si vous passez par là, oui oui, c’est de vous dont je parle) avec aucune idée de comment on fait dans la vraie vie pour créer des albums illustrés :).

Et bien sûr, je continue mes listes de courses. Toutes les semaines. Ciboulette, champignons, carottes. Une telle poésie, ça étreint le cœur.

Pas de quoi s’ennuyer, ni d’écrire le dernier Harry Potter 😉 ! Je prends tout conseil métaphysique pour transformer la journée de 24 h en une de 28h, minimum.

Ca commence à bouillonner de bêtise, alors vaut mieux que je te laisse découvrir ma parodie de fable de La Fontaine, que tu ne sois pas venu.e pour rien 🙂 !

Le Corniaud et le Roublard

Maitre Corniaud, sur un nuage bien perché

Offrait à ses bonbecs une heure de bronzage

Maître Roublard par l’odeur mal léchée

Convint d’une idée de petit bizutage.

« Bien le Bonjour Maître Corniaud ! Qu’ils sont diable jolis, qu’ils sont bien gros !

Sans fabuler, si votre héritage

Se rapporte à votre doux branchage,

Vous êtes l’Obélix des orbes de ces noix ! »

À ces mots le Corniaud éructe de joie

Et pour montrer ses bonbons grands comme des pois

Il gonfle ses pecs met ses bras en croix.

Le roublard paparazzi se fit alors voleur

De cliché du Corniaud doré comme le beurre.

« Sachez que l’on paiera cher pour ce petit shoot,

Qu’à l’avenir, la tête est plus utile que les noix, biloute ! »

Le corniaud honteux et fort peu vêtu,

Regretta un peu tard de s’être mis à nu.

Et voilà le travail ! Et toi, tu en es où en ce début du mois de mars ? Des projets avancés, arrêtés, avortés ? Raconte-moi en commentaire ! Pour ne rien louper de tout ce qu’il se passe entre les lignes, c’est là !

6 commentaires

    1. Hehe, merci ! J’essaie, j’essaie malgré l’année folle que je suis en train de passer, mais ça se calme enfin niveau boulot, donc je me force à avancer côté écriture 🙂 ! Belle journée à toi, Sabrina.

      J'aime

  1. Bon jour Sabrina,
    J’ai relu deux fois, mais je reste perplexe sur ce texte …
    Quoi qu’il en soit je suis en train et plein d’entrain à lire « La complainte du Belzéuth » assez délirant avec une belle structure scénographie et des personnages hauts en couleur …
    Je lis que tu as des activités qui te bordent sur un cadran plein de l’horloge et les 28 heures pour la journée ne sont pas encore annoncées 🙂
    Pour ma part je travaille sur deux autres livres à sortir dans quelques mois …:)
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Max-Louis ! et merci de ton retour honnête 🙂 ! Je comprends parfaitement la perplexité, surtout sur un texte comme ça où j’ai laissé filer la plume sans réfléchir de trop ! Merci beaucoup pour la pièce de théâtre, ravie que le texte te plaise jusqu’ici, c’est toujours stressant de lire un retour car c’est la première fois que je livre du théâtre… Quoi, tu n’as pas de solution pour mes 28 heures ??? Je te souhaite tout le meilleur pour tes futurs projets dont j’ai hâte d’entendre parler ! Belle journée, Sabrina.

      Aimé par 1 personne

    1. Merci Mijo !!! Tant mieux si cela t’a plu, hâte de découvrir le tien alors sur Short-Edition ! Trop chouette que tu sois active sur la plateforme 🙂 ! Belle journée, Sabrina.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.