Me voilà enfin en vacances après une rentrée très rock and roll qui se termine sur une note très amère qui nous fait rappeler ô combien l’éducation à la tolérance, la bienveillance, l’esprit critique et la réflexion sont au cœur des enseignements pour construire un monde libre et libéré. Aujourd’hui, pour mon retour sur le blog après de trop longues semaines d’absence, je vous partage des travaux effectués dans un atelier d’écriture à côté de chez moi. On était cinq plumes autour d’une animatrice pétillante, d’âges et de passifs fort variés, tous réunis autour d’une même passion, l’amour des mots. Au programme : rires, douceur et jolies découvertes. Même si j’ai déjà effectué un atelier au long cours en ligne, la sensation n’est pas la même en live. Temps limité, et petite timidité… parce que ce qu’on a écrit… faut le partager… sans relecture, avec bavures et ratures ! Au final, je ne me suis pas défilée, les deux heures ont filé, et mes textes ont réussi à se faufiler parmi le groupe. Voilà donc un extrait du travail de mardi dernier. Il fallait partir d’une liste de nos petits plaisirs, puis en choisir deux que l’on devait dépeindre avec plus de minutie (30 minutes). Eh bien, de tous les participants, s’est échappé comme un besoin de fuite et de liberté, d’où la deuxième consigne : une poésie autour de ce mot LIBRE, que l’on revendique et que l’on égratigne au quotidien (15-20 minutes). Je vous les livre à peine retouchés, dans leur jus quoi.

  1. Ma petite liste des petits riens qui font plaisir

Lire un livre.

Lire un livre avec un thé bien chaud.

Lire un livre avec un thé bien chaud, et des chaussettes en formes de chouettes aux pieds.

Voir un film en japonais ou en coréen, et me dire qu’heureusement il y a des sous-titres.

Voir un film avec Hugh Grant et prétendre n’aimer que le cinéma d’auteur.

Prendre un bain de minuit.

Prendre un bain tout court.

Prendre la route en van, surtout quand je ne conduis pas.

Sentir l’odeur des grains de café même si je n’en bois jamais.

Pareil avec l’odeur du rhum même si… ah non, ça j’en bois.

Croiser des animaux sur ma route, des araignées un peu moins.

Voyager, mais c’est pas un petit rien, c’est même un grand tout.

Les petits riens, ce serait plutôt : le ronron de mon chat, sa tête quand je lui file des croquettes, me balader en « onesie » à carreaux toute l’après-midi, jouer aux jeux de société, placer un mot triple au scrabble, avec des X ou des Y, faire des grands repas à de grandes tablées, où le vin coule à flots, et les nappes, comme d’autres autour, finissent toujours dans un sale état, faire des blagues devant une audience plus ou moins exigeante, y a pas à dire, les enfants, c’est plutôt bon public, marcher, marcher pieds nus, faire des roues et des piquets, m’asseoir dans un café, fouiner dans une bibliothèque, chiner dans les friperies, fouiller dans les souvenirs, rire et encore rire, rire quand j’ai envie de pleurer, pleurer de rire, chanter comme une casserole et même comme un pied, danser sur toutes les musiques, du reggaeton à des chansons yéyé, faire du ukulélé avec seulement quatre accords (et pas toujours celui des voisins), me déguiser même si parfois ça revient à m’habiller, me perdre dans des rues (tout un art chez moi) et tomber sur du Street Art, regarder les nuages et leur inventer une vie, et écrire… je vous ai parlé d’écrire ?

2. Petits textes en rapport avec deux plaisirs.

Le thé, une grande histoire. Pour moi, une journée sans thé a un goût d’inachevé, je dois être un peu anglaise, d’ailleurs c’est en Angleterre que je me sens le mieux, malgré la pluie, le système de santé et la coupe de Boris Johnson. Quand je bois du thé, je me sens de suite bien, thé rooibos, thé au jasmin, thé du soir, thé du matin, thé fruité, incongruité qu’une journée sans thé, quand il pleut surtout, du thé partout !

Le chat, une autre histoire. J’ai grandi entourée de ces félins, mes parents en ont hébergé huit au même moment, de ces malins. On aurait pu ouvrir une SPA, n’est-ce pas ? Depuis, je guette les chemins, les ruelles, les maisonnettes à l’affût du moindre raffut, de la plus petite de leurs moustaches, d’un gros félidé à taches. Quand j’étais petite – même si j’ai pas vraiment grandi, côté centimètres – je voulais travailler dans la savane africaine, comme dans le roman de Joseph Kessel. A défaut de lion, je me retrouve avec un fauve de taille moyenne qui se prend pour un tigre et que je ne contredis pas. Voilà un bonheur que je ne me refuse pas : un bon bouquin, un thé et le ronron de mon chat.

3. Inspiration autour du terme LIBRE

Libres ou libérés,

Oserai-je dire délivrés,

Chacun porte en soi,

Cette version bonne pour soi.

Chats sauvages trop domestiqués,

Dans des appartements fort bien astiqués,

Prisons de son âme, murs de barbelés,

Prisons de verre ou bien prisons dorées,

Qui sait ce qui se cache donc

Sous ce terme aguicheur.

Libérez-nous, libérez-nous pardon,

Nous ne sommes que de pauvres voleurs.

Voleurs de temps, de mesure, d’argent,

Le temps, c’est de l’argent,

Libérez-nous prestement,

Libres, nous le sommes, mais le sommes-nous vraiment ?

Aux quatre coins de la planète,

Insoutenable gravité de l’être,

Chats des ruelles sinueuses des quartiers de Rabat,

Chats des villes bondées finissant en abas,

Chats à colliers, chats bien pucés, chats loupés,

Qui rêvent de liberté et d’un bon canapé.

Chat libéré qui regarde par la fenêtre

L’oiseau libre qui pose sur une murette.

Libres ou libérés,

Oserai-je dire délivrés,

Libres ou libérés,

Rendez-nous la clé.

Oui, je suis restée dans mon idée de chat visiblement ! Alors, qu’en pensez-vous ? N’oublie pas, pour continuer à suivre toutes mes aventures, c’est là !

Crédit photo : Mexican sunset by Cyril G.

7 commentaires

  1. Bonjour Sabrina,
    Ravie de te lire à nouveau. Je me demandais où tu étais passée. J’ai lu d’une traite tes nouvelles productions et c’est toujours aussi rythmé, agréable.
    A bientôt,
    Nadine

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Nadine !
      Moi aussi, je me suis posé la question, mais je suis de retour, bien décidée à ne plus laisser passer de temps sans écrire ! Je me lance dès aujourd’hui dans un nouveau concours et je m’avance dans l’écriture de mes articles de blog ! Je viens te lire dès demain, avec plaisir ! Non mais 🙂 ! Belle journée à toi, Sabrina.

      J'aime

  2. Ah, je finis la journée de travail avec un bon moment de lecture…merci Sabrina de ce partage ! Tu as bien raison, il n’y a rien de tel que de jouer avec les mots, et en toute liberté. Ce que tu dis pour le thé est vrai pour l’écriture, non? Bien à toi, MEve

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Eve ! Quel plaisir de te voir ici, je suis ravie que mes petites lignes t’aient plu. J’avais besoin de retrouver le chemin de mon clavier, et avec cet atelier, celui de l’écriture… Voilà chose de faite, et oui, ce que je dis pour le thé est valable pour l’écriture ! Et toi, où en es-tu ? Quand pourrais-je à nouveau te lire ? Belle journée à toi, Sabrina.

      J'aime

  3. Bonsoir Sabrina,

    Je partage la même passion pour le thé, c’est pour dire au combien je te comprends. Il n’y a rien de mieux qu’une bonne tasse de thé en accompagnement en séance d’écriture ou de lecture ! Un grand merci pour ce moment de lecture sonnant et mélodieux.

    Bonne soirée,

    Rodolphe

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Rodolphe et merci pour ce joli message, parfait pour un dimanche soir un peu morose, après une journée de pluie 🙂 Heureusement, le rooibos fumant était présent 😉 ! Belle soirée à toi, et au plaisir de te lire ! Sabrina.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.