comments 11

Homo Erasmus

Bonjour à tous, me revoici avec une nouvelle participation à un concours de nouvelles en mai dernier, pour le joli mois de l’Europe, proposé par la région Nouvelle-Aquitaine ! La règle était simple, 400 mots pour écrire une petite histoire mettant à l’honneur notre belle Europe. Le sujet était tout trouvé pour moi, vous qui me connaissez et qui savez à quel point Erasmus a marqué un tournant, dans ma vie, et dans mon esprit. Rien que ça ! Je vous laisse donc découvrir ce très court écrit, qui, je m’en rends compte maintenant, a plutôt des allures de slam, que celles d’un texte abouti. C’était néanmoins un bel exercice pour moi et j’espère que vous aurez autant de plaisir à le lire, que moi, à replonger dans mes souvenirs.

PS : il va sans dire, que ce texte n’a pas été sélectionné, mais comme je suis en train de lire la biographie de Stephen King, et qu’il s’est fait refuser des paquets de textes, je me dis qu’il y a de l’espoir 🙂 ! Je vous en parle dans un très prochain numéro de ma section « Apprentie en herbe ». Belle journée à vous. Sabrina

Le conducteur s’impatiente, on me jette dans le taxi, avec mes valises et ma tristesse alcoolisée. Ils sont tous là, droits sous la lumière qui aveugle notre perron. Agités, agitant leurs mains, ils masquent sous de larges sourires un peu de leur chagrin. Il y a la grande gigue, sacrément décolorée, le Little Ben, typiquement anglais, la pétulante coloc, complètement frappée, et tous les autres rescapés qui squattaient notre canapé.

Le 94, Harrington Drive se fait de plus en plus petit. Le chauffeur me sourit dans le rétro, je pleure à cette avenue que je ne connais que trop.

Les souvenirs défilent devant mes yeux de ce temps qui nous file entre les doigts. Je serre mon bagage contre moi : il renferme en lui ces six derniers mois. Des parfums de houblon s’en échappent, je veux qu’aucun de ces instants ne s’évapore. Toutes ces histoires à dormir dehors et cette légèreté qui se joue de l’avenir. Dans ma valise, il y a des cris, des chants, de la valse, du bollywood. Il y a nous autour de Sherwood, des vagabonds sans thune qui parlent à la lune. Il y a notre rue interminable avec au bout, notre maison. Atypique, sur trois étages, c’était un peu notre forteresse. Mettez un Australien, un Anglais, une Indienne, des Belges, des Espagnols, des Allemands et une Française dans une même pièce. Véritable cocktail Molotov. De la bombe atomique. Du bouillon de culture. 

De retour pour le sud-ouest de la France, je quitte ce zeste d’Europe. J’entame les 22 heures de trajet pour rentrer à la maison, les valises et le coeur lourds. Je me retourne une dernière fois, je leur souffle un merci qu’ils n’entendent pas. C’est la dernière image que j’aurai d’eux : leurs rires de trublions et leurs visages sur le perron. Des faces rougies où les soucis ne plissent pas encore les fronts, où règne la certitude qu’on ne coupera pas les ponts. Des rides plus tard, ballottés aux quatre points cardinaux, la confiance sera sans doute ébranlée, écoutant le vent ou d’autres destins déguisés. 

J’aperçois mon autocar, ma deuxième étape. Peu importe ce demain qui nous dispersera sans doute, trimballant chacun sur sa propre autoroute. Je souris au chauffeur quand je grimpe dans le bus, je fais partie maintenant des HOMO ERASMUS

Pour suivre tous mes futurs textes sans vous embêter, c’est par ici !

Rejoignez 132 autres abonnés

Filed under: Concours et autres participations

About the Author

Publié par

Toujours un carnet et un stylo à la main, un livre pas loin, j'ai bourlingué et travaillé à l'étranger pendant ces dix dernières années. Revenue pour une durée non définie dans ma belle région natale, je trouve enfin l'équilibre parfait dans mon travail pour me permettre de donner un virage sérieux (aouch) à ma passion : l'écriture ! Me voici donc à l'Esprit Livre School pour m'initier à l'art de la nouvelle, et sur ce blog, pour me frotter à vos critiques :) !

11 Comments

  1. Que les départs sont riches en émotion!
    La phrase « La grande gigue… » répétée trois fois est un effet de style? J’étais perplexe…
    On aimerait en savoir plus sur ces personnages…

    J'aime

    • Non, pas du tout ! Merci pour la remarque, bug de l’édition ! Pas d’effet de style recherché du tout 🙂 Quoique, ça aurait pu, mais sur 5 phrases, c’est longuet 🙂 ! Merci pour ton passage, et peut-être une suite sera à prévoir, mais j’étais contrainte aux 400 mots… Belle soirée à toi !

      J'aime

  2. Bonsoir Sabrina,
    Super texte, avec comme toujours un travelling qui nous plonge directement et intensément au cœur de l’action.
    Pour moi, ce serait plus un format court métrage, qu’un slam. Et c’est très bien !
    400 mots, idéal encore une fois pour le format blog.
    C’était quoi exactement le cahier des charges de ce concours ?
    Tu as du talent n’en doutes jamais !
    Passe une bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

    • Merci infiniment Glomérule pour le temps et le soin que tu prends à me lire et à laisser un commentaire (fort sympa au passage) ! Le cahier des charges était très simple : écrire un texte de forme libre en 400 mots pour raconter notre Europe ! C’était gratuit, et j’avais quelques heures devant moi pour le faire :)! Merci de tes mots, sincèrement, ils réchauffent en ce temps de pluie 🙂 ! Belle journée à toi, Sabrina.

      Aimé par 1 personne

  3. Perrine

    Je ne suis pas assez calée pour mettre ton texte dans une petite boîte intitulée « slam » ou « récit  » ou encore « nouvelle ».. mais je l’ai lu et j’ai plongé dans tes souvenirs et un peu dans les miens en un clin d’oeil..
    Cette saveur des rencontres de voyage, courts ou longs, intense et marquants.
    Merci souris, c’était une jolie balade..

    Aimé par 1 personne

    • Oh Perrine ! Merci pour ton joli commentaire qui fait du bien ! On ne sait jamais trop qui lit les textes, alors merci d’avoir rattrapé ton retard et de prendre le temps de laisser un commentaire 🙂 !! En effet peu importe, slam, récit, instant, c’était un bout d’Erasmus, un bout de moi 🙂

      J'aime

  4. decesmotsbutines

    Bonjour Sabrina,
    Je suis curieuse de connaître le texte qui a remporté ce concours ! Tu ne fais jamais dans le classique et c’est tellement bien de te lire !

    Aimé par 1 personne

    • Oui, il me tarde aussi de découvrir les textes sélectionnés, pour se donner une idée de ce qui était plutôt recherché ! As-tu déjà tenté des concours de ton côté ? Au plaisir, Sabrina.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.