Numanité

Dans un temps pas si lointain.

Lance pressa le pas. Sa journée était enfin terminée. L’agente l’avait longuement fixé quand il avait pointé ses horaires devant l’holodateur. Il avait vite sorti son XPhone. L’agente avait incliné la tête, un air d’approbation sur son visage rigide. Déjà engloutie par son écran, elle ne prêtait plus grande attention au visiteur. La musique, en spirale entêtante, couvrait les bruits des va-et-vient des travailleurs qui se succédaient toutes les 4 heures pour réparer les écrans. Un autre agent, d’un geste automate, avait vérifié l’exactitude des données virtuelles qui flottaient au-dessus de Lance.

Il continuait de marcher, les yeux rivés sur son XPhone, comme tous les autres Numains autour de lui.

— Attention, véhicule au-dessus de la vitesse autorisée sur votre droite.

Il s’arrêta net aux recommandations d’Ipsima, son guide de vie virtuel connecté. Le Plaxi sans chauffeur transportait trois enfants cachés derrière des casques à réalité augmentée. Il continua son chemin sans quitter l’écran des yeux.

La grande tour de plasticier, nouveau composite de plastique et d’acier, se dressait devant lui. De grands spots publicitaires se reflétaient à la lumière du soleil, placardant les baies vitrées des appartements d’offres toujours plus alléchantes. Les portes du hall s’ouvrirent sous ses pieds connectés. Un locataire en sortit, la tête baissée, l’air concentré. Il surveillait son nombre de respirations prises depuis sa sortie, grâce au fin bracelet qui entourait son biceps. Il s’engouffra dans le couloir et marcha jusque devant son entrée. Il sourit devant l’écran, les yeux bien ouverts, prêts pour le rituel au laser. On entendit un clic sonore.

Le salon s’alluma instinctivement, suivi par l’écran de l‘holovision.

Avec Enervessence, vous ne perdrez jamais votre énergie.

Ipsima s’activa aussitôt.

— Café ou thé ? Le café ne serait pas une bonne idée à cette heure-ci, mais le thé est acceptable.

— Thé ok.

— Bon choix. Comme toujours. Bain ou douche ? Le bain est meilleur pour le grain de votre peau. Ce soir, vous recevez Erika, n’oubliez pas.

— Bain ok. A quelle heure ?

— 20h14. Elle n’aime pas les chiffres ronds. Elle préfère aussi les chemises de couleur sombre.

— Chemise ok.

— Vous n’avez pas encore répondu sur votre nouveau holoprofil. Vous risquez d’être switché.

— Commentaire ok. Je file au bain.

— Vous n’avez pas regardé les actualités de 18h. Je vous les transfère sur le mur de votre salle de bains.

— Actus ok.

Il s’allongea dans la baignoire en soufflant.

— Votre respiration n’est pas normale Lance. Éprouvez-vous une certaine contrariété ? Vous voulez rire un peu ?

Une vidéo se projeta sur les parois du placard. Un chaton était coincé dans une bouteille en plastique. Il se débattait pour en sortir. La pitrerie fut suivie par des images d’une rare violence qu’un journaliste commentait d’un ton monocorde.

— Vous avez décidé des sujets à évoquer ? Nous avons un panel de propositions pour Erika. Lumière, ponts, ruelles.

— Ponts et rues ok.

— Tout est transféré, vous allez passer une soirée mémorable.

Il activa la recharge rapide de son Xphone. Il ne pouvait se permettre de perdre Ipsima ce soir. C’était son premier rendez-vous organisé depuis des mois. C’était une idée d’Ipsima, lui ne se sentait pas forcément seul. Il s’habilla docilement de la chemise déjà repassée, remisée. Les ricanements et les ahanements des spectateurs lui parvenaient depuis le salon. Il voulait se poser sur le sofa et en profiter. Une sonnerie retentit. 20h14. Un beau visage apparut, au-dessus d’un corps finement sculpté. Le profil virtuel n’avait pas menti. Erika était une femme au physique incroyable. Son Ipsima avait eu raison, un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal après tout.

— Le dîner est prêt. Le meilleur concentré de nutriments sur le marché, annonça le guide virtuel à travers la pièce.

Erika ne broncha pas, et attendit que Lance l’installe à la table où trônait un plat argenté, rempli d’un rectangle orangé. Ipsima était retournée en mode silencieux. Lance se sentait gêné maintenant.

— Connaissez-vous le pont Baudrim ? posa-t-il timidement, la main sur son portable.

— 367 986 532 bouteilles de plastique ont été utilisées pour cet édifice, répondit-elle d’un ton machinal.

— Ca alors, vous aimez vraiment les ponts !

— Je ne comprends pas la question.

— Euh… C’est un chiffre très impressionnant.

Il regarda son téléphone, cherchant désespérément de l’aide sur son écran violet. Que faisait Ipsima ? Rien ne s’affichait à part 34 notifications qui clignotaient. Enfin, il lut un message.

Rappel : parler des ruelles. Entretenir le mystère. Utiliser le dossier.

Inspiré, il inspira.

— Vous connaissez le nom de notre rue ?

— Victor Hugo.

— Vous savez pourquoi ?

— Cette information n’est pas disponible.

— A cause de l’écriv…

— Cette information n’est pas disponible.

Désemparé, il scruta son téléphone, invoquant Ipsima du regard.

ERROR SYSTEM affichait son Xphone.

Erika s’était levée et lui avait saisi froidement le poignet. Son front s’était durement plissé, laissant apparaître, au sommet de son crâne, sous sa frange blonde, un bout d’acier étincelant.

Elle déblatéra d’un ton mécanique.

Faille dans le système. Données erronées. Cet auteur n’a jamais existé. Votre Ipsima doit être rebootée. Cellule d’effacement pour le Numain LX234 activée. 24h de mise à niveau requises.

Il y eut un flash. Puis le vide et le silence.

***

Etourdi, il se retrouva assis, devant un rectangle orangé et une magnifique femme au corps joliment dessiné qui lui souriait. Il avait la bouche pâteuse. Il jeta un oeil sur son Xphone, scrutant Ipsima.

Rappel : parler des ruelles. Entretenir le mystère. Utiliser le dossier fourni.

Rassuré, il se risqua.

— Vous connaissez le nom de notre rue ?

— Victor Hugo

— Vous savez pourquoi ?

— En hommage au plus grand animateur de l’holovision de notre ère, débita-t-elle sans hésitation

— Décidément, vous êtes incollable !

La soirée s’annonçait inoubliable, il aurait voulu partager sa joie avec la Numanité tout entière

 

Consigne 17 : ou s’essayer à un genre très spécifique, prisé par de nombreux lecteurs (comme mon père) la SCIENCE-FICTION, pour dépeindre une nouvelle réalité, pour mieux pointer notre société. Y suis-je réellement parvenue ?

Crédits Photo : Envision by Sabrina P.

5 commentaires sur « Numanité »

  1. Bon jour,
    Je ne suis pas un spécialiste du genre.
    A mon avis de lecteur lambda, jusqu’à : « Ipsima s’activa aussitôt », j’ai eu des difficultés à accrocher. (pour moi, la 1ère partie).

    Et puis après c’est fluide, bien structuré, idées originales … cela permet de « capter » les scènes et d’intégrer complètement le texte, les personnages … J’aime beaucoup ce que je qualifie de 2éme partie.

    A mon humble conseil, il faudrait revoir la « 1ère partie » : la réduire sensiblement, ou la reformuler. Il y a trop d’informations qui s’entrechoquent. Je comprends (quoi que) qu’il faut un « avant-propos » pour dessiner l’environnement du personnage mais peut-être moins développer et « réduire » à l’essentiel.

    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Max-Louis ! Et merci de ta lecture et de ton retour précieux ! C’est amusant ce que tu me dis car au départ, j’avais fait une introduction à cette première partie pour nous plonger dans l’atmosphère, mais mes collègues de formation et mon correcteur m’ont assuré que l’intro n’était pas nécessaire. J’ai donc recoupé le tout. Maintenant que tu me fais part de ton ressenti, je comprends complètement ce que tu veux dire, car j’ai voulu en 6000 signes décrire beaucoup d’informations sur ce nouveau monde. Peut-être qu’il aurait mieux valu axer sur cette 2ème partie que tu délimites en effet pour y plonger tous les ingrédients du monde que j’imagine… C’est une belle piste à explorer, je vais m’y atteler dans un futur pas lointain, d’abord j’ai trois autres textes sous le coude à créer et terminer 🙂 ! Merci encore pour tes précisions, ça donne un nouvel éclairage. Belle soirée à toi, Sabrina.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s